70ᵉ anniversaire de la libération de la France et de la victoire sur le nazisme
Les évocations théâtrales présentées ci-dessous et la nouvelle création 2015 / 2016 « Histoire » de Alain Knapp ont reçu l’homologation « 70ème anniversaire des combats de la Résistance, des débarquements, de la libération de la France et de la victoire sur la barbarie nazie » par l’ONAC (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre – Ministère de la Défense).
Plus d’info : www.le70e.fr

Voir le dossier de presse du partenariat entre le Mont-Valérien et le Théâtre des Oiseaux
Cliquez ici


ORIGINE : « AINCOURT »

L’Association Mémoire d’Aincourt (Val d’Oise 95) a été créée pour commémorer le souvenir du camp de « séjour surveillé » par la Police de Vichy en zone nord à Aincourt où ont été enfermés, d’octobre 1940 à septembre 1942, des militants communistes ou supposés l’être, des syndicalistes, mais aussi des élus de la région parisienne puis des femmes, politiques ou/et juives et quelques-uns de leurs enfants). Plusieurs d’entre eux ont été fusillés au Mont-Valérien ou ont connu l’enfer concentrationnaire nazi.

Depuis 2012, Mémoire d’Aincourt passe commande à Bernard Martin Fargier d’évocations théâtrales de la Résistance afin de les présenter au cœur de la Cérémonie annuelle qui a lieu sur le parvis du Groupement hospitalier intercommunal du Vexin, juste à côté de la Stèle.

L’approbation et les témoignages d’estime des associations nationales d’anciens résistant.e.s et combattants (ex. Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance, l’Office Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, Mémoire Vive), reçus après la présentation publique de la première évocation, nous ont encouragés à poursuivre. En outre, elles apportent une expertise précieuse à nos travaux historiographiques, de questionnement et de relais aussi des mémoires de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale.
Des formes théâtrales spécifiques d’une demi-heure chacune, construites à partir de témoignages directs de survivant.e.s et d’une documentation détaillée, ont pu ainsi être réalisées et représentées, d’abord au cœur de la Cérémonie, puis dans divers lieux mémoriels ou culturels (tel le Mont-Valérien … cf. pages ci-après)

Désormais, elles constituent également un support pédagogique à notre action culturelle tout en conservant leur identité artistique propre. Structurées et mises en scène de façon à être jouées dans tout espace public y compris en plein air, vouées, au départ, à être représentées isolément, elles n’en sont pas moins complémentaires et donnent à voir et à entendre une série de problématiques contemporaines.

Nous diffusons aussi ces évocations dans des lycées et collèges franciliens et pour des associations et/ou collectivités sensibles à cet acte de mémoire. Elles sont un tremplin à des discussions, débats et ateliers de pratique théâtrale et d’écriture, et conduisent les publics à (re)visiter l’Histoire sous l’éclairage d’une mise en perspective physique et émotionnelle.

« Aincourt » et les formes spécifiques qui y ont été écrites font remonter à nos mémoires des actes de courage, de bravoure, des prises de risques aux conséquences décisives, des abnégations admirables, des gestes petits ou grands qui ont sauvé des vies, des sacrifices qui ont contribué à la Libération. « Aincourt » salue, pleure et applaudit celles et ceux qui ont agi au milieu de la grande Histoire pour que triomphent les valeurs de Liberté et de Solidarité, cela en présence de ses derniers témoins, de représentants officiels et du grand public.

Les jeunes sont également sollicités soit à travers ce qu’ils ont peut-être entendu raconter (ou « remonter ») de leurs grands-parents soit à travers ce qu’ils ont appris et ce qu’ils pensent de cette période. Nous pouvons alors aborder les questions de l’engagement, de la neutralité, de la résistance, de la désobéissance, de la collaboration… Plus largement, la question des totalitarismes d’hier et d’aujourd’hui, la montée en Europe des extrêmes-droites, la xénophobie, le racisme… et autres hydres jamais décapitées une fois pour toutes.

Hommage à Fernand DEVAUX
De tout temps, beaucoup cherchent à briller, mais n’éclairent pas grand monde. Fernand, c’est le contraire, il n’avait que faire de briller en société et, pourtant, il en a éclairé plus d’un et plus d’une.
Franchement, il était une lumière en ces temps obscurs ! Il suffisait de l’écouter, de le regarder
s’exprimer, de le suivre dans ses souvenirs, dans son analyse ; ce que je fis… (Lire la suite)

Le camp d’internement d’Aincourt – Octobre 1940 – Septembre 1942

« La vie, la mort et le théâtre à l’Hospice Saint-Charles »

« Le sacrifice des femmes internées à Aincourt à l’honneur »

Liste chronologique des évocations théâtrales de la Résistance
Écrites et mises en scène par Bernard Martin Fargier
(les noms des artistes impliqués dans les représentations sont accolés au diaporama ci-dessous)

N.B. Ces étrangers de l’ombre est programmé au MONT-VALÉRIEN – Haut lieu de la Mémoire nationale, depuis les Journées européennes du Patrimoine de 2016, en complémentarité avec les visites, dites théâtralisées (une douzaine de représentations annuelles en moyenne, scolaires et tout public )

2018 : S’engager contre la barbarie

Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)

2017 : Histoire du caMp oublié

(intégrale des évocations des Interné.e.s d’Aincourt)
Salle Polyvalente Ville d’Aincourt

2017 : « Los ! Los ! »

- Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)
- Hospice Saint Charles – Rosny-sur-Seine

2016 : Des femmes internées au camp d’Aincourt

Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)

2015 : « Des internés du Camp d’Aincourt »

Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)

2014 : « Des femmes dans la Résistance »

Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)

2013 : « Ces étrangers de l’ombre »

- Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)
- Hospice Saint Charles – Rosny-sur-Seine

2012 : « Quelques actes et paroles dans la seconde Guerre Mondiale »

Parvis du Parc de la Bucaille – Aincourt (Val-d’Oise)
Comédien.ne.s qui ont participé à une ou plusieurs des évocations théâtrales : Baya Belal, Nathalie Cario, Sophie Lemesle, Milo Martin Cario, Pierre Gaspar, Christian Leroy, Mehdi Farhat, Arthur Mulot, Mathias Bauret, Esther Pingault, Astrid Usaï, Audrey Cohen, Lola Cohen, Amishaï Cohen, Bernard Martin Fargier
Mise en espace Bernard Martin Fargier
Musique Christian Leroy

Photographies de Perrine Gambart