Texte et mise en scène Bernard Martin Fargier
Musique Christian Leroy
Lumière Thomas Chelot

avec le soutien du Conseil Général des Yvelines

Le voleur transfiguré

Deux hommes lient leurs destins par un défi risqué avec l’espoir d’exister enfin, de faire parler d’eux. Cette nuit-là, ils s’accordent de la manière suivante : celui qui exécutera le plus grand nombre de délit et en rapportera la preuve sera le chef incontesté.
Mais le premier ne pouvait pas se douter de ce que l’autre rapporterait…

Dans cette comédie, au fil de nombreuses péripéties et de surprenants retournements de situations, il sera question de résistible ascension, d’esprits moutonniers et de la responsabilité de père.

Tout public

Avec Nathalie Cario, Sarah Perry, Milo Martin Cario, Pierre Gaspar, Mehhi Farhat, Bernard Martin Fargier et Christian Leroy

Parution de la pièce en novembre 2011 aux Éditions l’Harmattan
« Cette pièce contemporaine se situe entre le polar et le conte. Elle est faite d’une intrigue à suspense construite à partir de quelques motifs issus de traditions orales. A l’exemple de nombreux dramaturges dans leur recherche d’un théâtre populaire, j’ai fait appel à cette galerie vivante d’images symboliques que sont les contes parce qu’elle nous laisse entrevoir les reflets de nos fantasmes, de nos angoisses, de nos désirs de justice te de paix comme un mirroir dans lequel lire notre visage intérieur »
Bernard Martin Fargier