Notre projet de Théâtre historique qui trouve son expression majeure dans l’écriture et la
mise en scène d’évocations théâtrales de la Résistance a reçu en 2015 l’homologation « 70ème anniversaire des combats de la Résistance, des débarquements, de la libération de la France et de la victoire sur la barbarie nazie » par l’ONAC-VG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre – Ministère de la Défense).

Commande 2022 du Mémorial du Mont-Valérien

« La liberté, et même si c’est la mort »Teaser vidéo (de Gersende Godard) Nouvelle Evocation théâtrale de la Résistance réalisée par le Théâtre des Oiseaux et rattachée aux Visites du Mémorial du Mont-Valérien en partenariat avec l’ONACVG

ORIGINE : « AINCOURT »

L’Association Mémoire d’Aincourt (Val d’Oise 95) œuvre à commémorer le souvenir des interné.es du 1er camp « de séjour surveillé » par la Police de Vichy, en zone nord, à Aincourt où ont été enfermés, d’octobre 1940 à septembre 1942, des militants communistes ou supposés l’être, des syndicalistes, mais aussi des élus de la région parisienne puis des femmes, politiques ou/et juives et quelques-uns de leurs enfants. Plusieurs d’entre eux ont été fusillés au Mont-Valérien ou ont connu l’enfer concentrationnaire nazi.

Depuis 2012, Mémoire d’Aincourt passe commande d’évocations théâtrales de la Résistance à Bernard Martin Fargier afin de les présenter au cœur de la Cérémonie annuelle qui se déroule sur le parvis du Groupement hospitalier intercommunal du Vexin, juste à côté de la Stèle et à deux pas du Pavillon des interné.es.

La vigilance, l’approbation et l’estime de témoins, alors encore en vie, d’associations nationales d’anciens résistants et combattants apportent une expertise précieuse à nos travaux historiographiques, de questionnement et de relais des mémoires de la Résistance.

Des formes théâtrales originales, d’une demi-heure chacune, construites à partir de témoignages directs de survivant.es et d’une documentation détaillée, ont pu ainsi être réalisées et représentées.

Elles constituent également un support pédagogique à notre action culturelle tout en conservant leur identité artistique propre. Vouées, au départ, à être représentées isolément, elles n’en sont pas moins devenues complémentaires et donnent à voir et à entendre des problématiques contemporaines. Combinées et, désormais, entrant en résonnance entre elles, elles constituent désormais une grande fresque historique destinée à une prochaine édition.

Hommage à Fernand DEVAUX

De tout temps, beaucoup cherchent à briller, mais n’éclairent pas grand monde. Fernand, c’est le contraire, il n’avait que faire de briller en société et, pourtant, il en a éclairé plus d’un et plus d’une. Franchement, il était une lumière en ces temps obscurs ! Il suffisait de l’écouter, de le regarder s’exprimer, de le suivre dans ses souvenirs, dans son analyse ; ce que je fis… (Lire la suite)

Le camp d’internement d’Aincourt – Octobre 1940 – Septembre 1942
Exposition Aincourt

 « La vie, la mort et le théâtre à l’Hospice Saint-Charles »
Le Courrier de Mantes, juin 2018… (Lire la suite)

 « Le sacrifice des femmes internées à Aincourt à l’honneur »
Le Parisien, 10 octobre 2016… (Lire la suite)

PROLONGEMENT : « LE MONT-VALERIEN »

Voir le dossier de presse du partenariat entre le Mont-Valérien et le Théâtre des Oiseaux. Cliquez ici

  
  

C’est autour du premier projet « Aincourt » qu’est née, de façon logique, cette volonté de partenariat, de lien, entre la proposition théâtrale de la Compagnie Théâtre des Oiseaux et l’équipe de Médiation du Mémorial du Mont-Valérien.

Comme l’a écrit Antoine Grande, Directeur des Hauts lieux de la mémoire nationale en Île-de-France (2016 à 2019) : « Ces visites tout à la fois superbes et tragiques, nous permettent de toucher un auditoire renouvelé en rappelant que (…) les Arts peuvent être un outil formidable de transmission.

Le travail que conduit cette compagnie est à mon sens essentiel et mérite d’être accompagné afin de toucher un public toujours plus large. Rares sont ceux qui parviennent aussi bien à incarner ces lourdes thématiques en conservant l’exigence d’un spectacle vivant qui vient à la rencontre du public sur les lieux mêmes de leurs sujets. ».

Choisie pour mettre à l’honneur les multiples origines des fusillés du Mont-Valérien, la représentation « Ces étrangers de l’ombre » permet de réfléchir à la contribution des étrangers dans la Résistance, face aux ennemis de la Liberté. Cette pièce souhaite apporter un éclairage sur les enjeux et défis contemporains qui secouent nos sociétés.

Cette représentation met l’accent sur le parcours des jeunes FTP-MOI (Franc-tireur Partisan – Main d’œuvre Immigrée) dans la France occupée, jusqu’à l’exécution des membres dits de « l’Affiche Rouge » – au Mont-Valérien le 21 février 1944 – et lors d’une veillée d’armes dans les Vosges avec un officier des troupes coloniales.